• 01-microarchi-sophie-gosset
  • 05-microarchi-sophie-gosset
  • 03-microarchi-sophie-gosset
  • 02-microarchi-sophie-gosset
  • 04-microarchi-sophie-gosset

Microarchitecture billetterie.

Contexte :

La biennale d’Art Contemporain de Lyon est devenue un véritable symbole un sein du monde artistique. Son emblème architectural le plus connu est, sans nul doute, La Sucrière, un bâtiment industriel réhabilité et mis au service de l’art en 2005.

Projet :

Le projet consiste en la création d’une billetterie éphémère pour la biennale d’Art Contemporain. Intégrée entre deux puissances, La Sucrière et la Saône, la billetterie devient un élément de communication visible. Cette microarchitecture reflète la controverse de l’objet unique implanté au pied d’un bâtiment industriel tout en étant le symbole d’un accès à l’art.

Bichromie diurne:
Né d’un origami, le module évolue entre courant déconstructiviste et formes bicolores. La microarchitecture joue sur une forme déconstruite aux façades noires et blanches afin d’en faire une identité unique le jour. Le jeu de forme, le travail de couleur et de lumière en font un concept insolite qui permet au bâtiment de remplir sa fonction signalétique.

Luminescence nocturne :
Les lignes de lumière colorée reflètent la sérialité et la multiplicité industrielles. Toute la poésie du rythme et des couleurs est révélée, dès la tombée de la nuit, par un jeu de lumières colorées projetées par l’enveloppe architecturale. La microarchitecture interagie alors avec le sol et les façades l’entourant.

Tous droits réservés. © S. GOSSET